Pour les entreprises , selon les assureurs, le premier risque devient le manque d'eau

Depuis deux ans certains entreprises de Franche Comté sont contraintes à ralentir ou arrêter leurs activités.

Le climat se tropicalise, il est nécessaire de capter et stocker 80/365 jours de pluie . 



Des stations d'ultra-filtrations alimentés par l'énergie solaire suffisent à rendre autonomes les entreprises.




Pour les zones côtières la situation est plus critique avec le biseau salé. Lorsque h baisse (remontée des eaux de la mer) de 1 m, Z la profondeur de la nappe phréatique baisse de 40 m. 

Il devient nécessaire d’associer au forage une station de désalinisation.